Formentera, l’île sauvage

Véritable île hors du temps, Formentera propose une nature sauvage et protégée. À l’est de l’île, le point culminant se nomme “la Mola”. Une longue route rocheuse entourée de pins, suivie d’une magnifique plaine désertique jusqu’au phare, surplombe des falaises de plus de 200 mètres. Un lieu qui a inspiré le roman”Hector Servadac”, signé Jules Verne, racontant le parcours d’un homme qui s’égare dans un long voyage aux confins de la Terre…


Autour de la résidence, des oliviers, des figuiers, des vignes et des champs de blé. Formentera est restée une île fermière ; des chèvres et des cochons sauvages traversent régulièrement les zones désertiques.

En contrebas de la finca, deux petites maisons face à la mer offrent un cadre idéal pour se déconnecter du monde. Se lever chaque matin au son des vagues et s’endormir chaque nuit sous d’innombrables étoiles. La résidence s’étend parallèlement à la mer et aux roches blanches, avec des espaces de vie et de restauration au premier niveau de la finca et des suites et chambres au niveau supérieur pour capturer une vue impre- nable sur la mer et la nature environnante.

Chaque partie de la résidence possède son propre esprit. Dès l’entrée, un vaste patio blanc baigné de lumière éclaire les premières pièces et ouvre le chemin vers un petit jardin où trône un vieil arbre ombrageant des bancs. En face, deux portes ouvertes mènent à la mer tandis qu’une autre montre le chemin d’une vaste terrasse surplombée par un panorama de mer bleue, de ciel et de roches blanches.

La nature pour héritage

Dominé par la mer, le cadre propre à Etosoto Formentera est resté sauvage et les habitations y sont très rares. En effet, une grande partie de l’île a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et est ainsi préservée. A quelques pas de notre résidence, au milieu des roches “lunaires”, l’eau bleue claire des criques invitent à y plonger, pour entrevoir les fonds marins.

Maison & Environnement

 

Une nature sauvage entre terre et mer